UPRA Calédonie Sélection Contactez-nous

CONTACTS

UPRA Bovine

Pôle génétique de Port Laguerre

BP 34, 98890 Païta

35.30.10

35.36.08

Retrouvez nous sur facebook: UPRA Bovine NC

Les Races et Herdbooks

 

Les races européennes

La blonde d’Aquitaine est une race bovine allaitante issue de la fusion en 1962 de trois rameaux bovins du Sud-Ouest de la France (la Garonnaise, la Blonde du Quercy et la Blonde des Pyrénées). Aujourd’hui exportée à travers le monde, la Blonde est connue pour sa capacité amélioratrice, en donnant du muscle et de la vitesse de croissance, aussi bien en race pure qu’en croisement.

La robe est unie, couleur fauve clair, et le poil est court. Les muqueuses (mufle, naseaux, et lèvres) sont roses. La Blonde d’aquitaine est la plus grande des vaches françaises. Les cornes sont courbées vers le bas et vers l’avant. Sa musculature est fortement développée et nettement rebondie.

Blonde Aquitaine

La charolaise est une race bovine française originaire de Bourgogne, vouée principalement à la production de viande. Elle est réputée pour ses qualités bouchères mais aussi pour sa forte croissance et sa docilité. Aujourd’hui, cette vache fait l’objet d’un schéma de sélection performant, ce qui la fait progresser régulièrement. Sa robe est uniformément blanche ou quelques fois crème, sans taches, et les muqueuses blanc rosé. Son corps est volumineux, musclé et très large.

charolaise

La limousine est une race bovine française rustique principalement vouée à la production de viande. Aujourd’hui, un schéma de sélection performant, l’amélioration de l’alimentation et de la conduite d’élevage, ont permis de faire de la limousine une race bouchère essentielle dans le monde. Sa robe est uniforme, de couleur froment  vif à rouge pâle avec des auréoles plus claires autour des yeux et du mufle. Toutefois, les animaux à la robe noire sont acceptés en Australie et aux Etats-Unis. Elle est reconnue pour ses qualités maternelles et ses qualités bouchères, très bien valorisées tant en race pure qu’en croisement.

limousin

Les races tropicales

Le Belmont Red est une race de bovins de boucherie mise au point par l’organisme de recherche scientifique et industriel du Commonwealth (CSIRO) en 1954 pour répondre aux besoins des tropiques australiens en matière de bétail. L’objectif premier a été d’améliorer la fertilité des bovins Bos indicus. Le Belmont se compose lui de Bos taurus : Africander, Hereford et Shorthorn. Le succès de la race est basé sur des traits de productivité et d’adaptabilité qui peuvent être mesurés et qui sont héritables.  Les points forts de cette race, notamment dans des schémas de croisements en zone tropicale, sont sa fertilité, sa docilité, sa croissance rapide et de hauts rendements carcasses.

Bovin Belmont

Le Brahman est issu du métissage de plusieurs races indiennes, et a été créé à l’origine pour le travail et la production laitière. Cette race est utilisée pure, ou en support à de nombreux croisements, permettant d’allier les caractéristiques du zébu  comme la rusticité et la résistance aux maladies à la productivité des races européennes. On retrouve ainsi du sang Brahman dans le : Brahmousin, Charbray, Braford, Brangus, ainsi que les composites Droughtmaster, Santa-Gertrudis…

Appartenant à l’espèce zébu, le Brahman est reconnaissable à sa bosse développée, ses oreilles pendantes et à son pelage court et soyeux. Les couleurs des robes varient selon la préférence des éleveurs, allant du blanc, gris pâle, rouge à noire.

Sa présence en Nouvelle-Calédonie est un atout majeur pour l’élevage, en participant à la lutte génétique contre la tique.

Brahman

Le Brahmousin a été initialement créé aux Etats-Unis, par croisement entre la race Brahman, et la race Limousine. Elle a depuis essaimé dans de nombreux pays, sous différentes formes. En Nouvelle-Calédonie, la race doit ainsi contenir entre 50 et 75% de sang Brahman. La robe est rouge unie, avec des teintes allant du froment-fauve au rouge acajou sombre. Les muqueuses sont blanches ou noires, le poil court et brillant, la peau souple. L’apparence générale doit refléter l’influence des deux races.

Le Brahmousin permet d’allier la résistance aux conditions sub-tropicales, avec des qualités bouchères (croissance rapide, qualité gustative) et maternelles très satisfaisantes.

Brahmousin

Le Charbray a été créé indépendamment aux Etats-Unis et en Australie, avec des objectifs similaires que ceux qui ont prévalu à la création du Brahmousin. En Nouvelle-Calédonie, la race doit contenir entre 50 et 75% de sang Brahman. L’apparence générale doit refléter l’influence des deux races. Le Charbray est un bovin de grande taille, très bien conformé. C’est une race qui vêle bien, pour donner naissance à des veaux légers avec de très forts potentiels de croissance.  Les carcasses sont lourdes et ont un bon rendement. Le Charbray jouit d’une très bonne rusticité et adaptabilité aux conditions sub-tropicales.

Bovin charbrais

C’est une race australienne, créée dans les années 1930 par croisement entre des taureaux zébu Brahman (Bos indicus) et des vaches européennes Shorthorn (Bos taurus). D’autres races, notamment Hereford et Devon, ont été utilisées depuis afin d’optimiser ses caractéristiques. Elevée au départ dans le bush du Queensland, son élevage a progressé en zone plus tempérée grâce à d’autres qualités comme la docilité, la viande rouge de qualité et peu grasse, ainsi que la facilité de vêlage, grâce à des veaux petits à la naissance mais qui grandissent vite. Le Droughtmaster contient 5/8 de sang Brahman, ce qui lui prodigue une bonne résistance.

Elle porte une robe unie rouge, allant du froment doré au rouge acajou. C’est une race créée exclusivement pour la production de viande, mais qui allie à la fois rusticité, fertilité et docilité.

droughtmaster

La Santa Gertrudis est une race bovine américaine spécialisée dans la production de viande, originaire du Texas. Née dans les années 1910 du croisement de zébus Brahman et de bovins Shorthorn, le nom de Santa Gertrudis, d’origine espagnole, est celui de la terre située près de Kingsville dans le sud du Texas d’où elle est originaire. La race contient 3/8 de sang Brahman.

Leur robe est uniformément rouge sombre. Les cornes sont courtes et solides. C’est une race de grande longévité. Les animaux ont une conformation très massive, bien adaptée à la production de viande. Ils sont résistants aux intempéries et aux parasites, et s’élèvent bien au pâturage en plein air. Les femelles ont de bonnes qualités maternelles. Le vêlage est facile grâce à la petite taille des veaux à la naissance.

santa gertrudis

Le Sénepol est une race bovine créée aux Caraïbes, issue d’un croisement entre des taurins africains de race Ndama et des taurins européens, de race Red Poll. Dans les années 1800, des individus Ndama sont importées du Sénégal dans l’île de Saint Croix, dans l’archipel des îles Vierges américaines aux Caraïbes, afin d’augmenter la capacité laitière et la fertilité des troupeaux. Elle ne contient pas de sang Bos indicus, et est donc qualifiée de Bos taurus adapté.

Elle possède une robe de couleur rouge très lisse, avec des nuances. Les animaux naissent sans cornes. La sélection a permis d’obtenir une race dont les qualités sont : la maturité précoce et l’efficacité maternelle, la tolérance à la chaleur, une bonne résistance aux tiques des bovins, et la docilité.

Senepol